Gascogne

ERETOUR AU MENU

Le golfe de Gascogne

En 96 Je remonte les côtes portugaises et espagnoles, en solitaire. Arrivé à la Corogne ou m'attendent des amis, membre également de l'association Sélété. Edouard, Evelyne, Benjamin. Je suis content d'avoir Edouard avec moi, son expérience de mini-transat en solitaire me font moins redouter la sinistre réputation du golf. Depuis lors je l'ai traversé cinq fois (sept fois) le golf et la plus rude fut cette première expérience. Nous l'avons parcouru en quatre jours arrivé à proximité des côte bretonne le vent est passé au N.E. et est monté jusqu'à 7 Beauforts, en plein dans le pif! et au mauvais endroit; cet à dire sur les falaises du plateau continental, arrivé à Concarneau il à fallu réparer la grand voile, la bôme, les barres de fixations des panneaux solaires, enrouleur de génois, remplacer la drisse de grand voile et réparer le vérin de la barre hydraulique qui vomissait de l'huile comme s'il avait contracté le mal de mer.

 

Les endroits les plus dangereux du golf se situent sur les falaises bathimétriques*, qui passe de 4.000mètres à 50 mètres sur

une courte distance, c'est ces endroits là qu'ils faut éviter absolument, par gros temps, si l'on est en haute mer restons y.

Après le port de Concarneau visite de l'archipel des Glénans

Vieille épave sur le Belon à sec, le mouillage et le port

Le port du Belon

Stage de Sélété à Moelan s/mer- avec l'aide d'Erwinne - Françoise et Anne

Mouillage forain à l'île de Groix (port St Nicolas) - Tempête à piètre abri du mur écroulé du port du palais à Belle-Île

ERETOUR AU MENU

 

PAGE SUIVANTE P