ERETOUR AU MENUImage:Flag of Italy.svg

 

Méditerranée suite

de Pise à Sibari

La mer Tyrrhénienne la plus sale, la plus polluée et la plus coûteuse de toutes

Après une année autour de la Corse, dans une mer propre, le long d'un littoral préservé par la seule volonté de ses habitants et des autorités, c'est une mauvaise surprise de naviguer tout à coup  dans une mer de sacs en plastiques flottant à la dérive au gré des vents et des courants.

Ainsi, par exemple la baie de Naples en est  tellement couverte que si votre GPS  est en panne suivez les plastiques et les odeurs d'égout vous arriverez à bon port si vous avez le cœur de continuer. Ajouter à cela que toutes les villes de la botte rejettent leur eaux usées à la mer. Les prix des ports crèvent tous les plafonds ainsi Messine ose demander 80 € + 10 pour l'eau et  l'électricité pour une nuit pour notre 10,95.  Nous n'avons fait que passer!

Et ce qui devait arriver... arriva...: un gros sac plastique de chantier emmailloté dans des cordes et des fils de fer s'est pris dans l'hélice, le coup a bloqué le moteur, tordu l'arbre d'hélice et bousillé l'inverseur. Merci l'Italie!

Paradoxe  des réputations, la Sicile et la Calabre sont beaucoup plus propres.

                                      

L'entrée du canal qui mène à Pise

                                                            la pêche au carrelets

 

 

 

 

                                                                                                               

                                                                                                                  La tour évidemment  

 

 

 

 

                                                                                                                                                        Détail    

 

 

 

 

Les Îles Pontines bref passage

                                                                                                                                          

 

 

 

 

 

 

 

 

              

 

   

 Ici il fait encore propre et beau

                                                                                          

 

                      

                                                                  Superbe au mouillage                                                       

 

 

 

 

 

 

Les Îles Éoliennes

Joli mouillage aux genoux d'un

charmant perchoir

 

 

 

                                               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'équipage médusé par la quantité de méduses

                             

 le Stromboli qui crachote régulièrement

toutes les quelques minutes il lâche la pression ce qui fait qu'il est reconnu comme peu  dangereux

La pêche au thon.... dans le détroit de Messine vigies en

tête de mât et harponneur en bout de bout dehors*  amé-

nagé en passerelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Sicile et l'Etna

 

 

 

L'ETNA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour accéder au sommet de l'Etna il faut se rendre jusqu'au

téléphérique, ensuite prendre un minibus 4X4, il faut bien ça

pour arriver au pied du sommet, les plus courageux continueront

 à user leur godasses de marche, bien vêtus, le vent est fort la température basse même en été.

 La route est très mauvaise et sinueuse

 

Au pied du sommet un dégagement de vapeur d'eau

Un décor minéral à perte de vue

 

 

 

 

 

 

 

 

                    

 

 

                        Description des dernières éruptions

 

 

 

 

 

                                                        

 

                 

 

 

 

 

 

 

Il y a encore quelques plaques de  neige au pied  du sommet en juillet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la sécurité de tous, d'excellents guides nous pilotent à travers les dédales, toutes les langues.

 

 

                    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Plastique, ou plastic, polyester, L'Italie prend la mer comme poubelle

 

 

 

 

Un autre problème en Méditerranée: ce sont les algues dont la fameuse Taxifolia qui se multiplient à cause de la pollution, l'ancre ne parvient pas à crocher dans le sable,  en cas de coup de vent ou d'orage, les décrochages sont monnaies courantes. Une solution est d'empenneler une deuxième ancre à la première avec une dizaine de mètres de chaîne en plus.  Pour les plus courageux plonger et enfoncer l' ancre à la main...  ça marche!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par semi-pétole, moteur en panne suite à la prise dans l'hélice qui tournait plein tube, d'un gros sac plastique de chantier, nous avancions, à la voile, à plus ou moins un nœud; j'ai inauguré, par vent de travers un complément de voile,  le spi asymétrique, hissé avec la balancine, point d'amure au pied d'un chandelier et écoute frappée sur une poulie accrochée au taquet d'amarrage bâbord arrière  ça marche aussi. Grâce à ces 80m² en plus nous avons doublé la vitesse... 2 nœuds ça c'est de la performance!

 

                          Cette saloperie de sac plastique (une partie seulement)

qui est la cause d'un blocage brutal du moteur, l'arbre d'hélice est tordu

et l'inverseur ayant fortement chauffé est à réparer.

Voilà nous sommes en panne, malgré cela nous avons continué depuis

la Calabre jusqu'à Sibari, dans  le talon de la botte, et nous revoilà à Bxl

pour refaire la caisse de bord afin de pouvoir faire face à ces nouveaux

frais techniques.

 

 

 

 

La marina de Sibari en plus du port extrêmement bien abrité et

équipé, est une énorme lagune, avec une quantité impressionnante

de maisons et bungalow chaque maison possède son

amarrage propre.  Superbe! et pratique.

 

 

 

 

 

 

 

 

ERETOUR AU MENU

                   F Page suivante